A.A.I.R.N. DIEPPE ET POST-RÉHABILITATION RESPIRATOIRE

L’association existe déjà à Rouen et Évreux depuis de nombreuses années et une antenne vient de voir le jour à Dieppe. « Nous souhaitons sortir les gens de leur isolement car c’est une maladie qui ne se voit pas », souligne le président, Thierry Paquet.

L’AAIRN, l’Association amicale des insuffisants respiratoires de Normandie, a officiellement ouvert une antenne à Dieppe depuis juin 2016. « Le but est de nous réunir pour faire des activités physiques, ajoute-t-il. Nous avons un local à l’hôpital et des cours de 2 h sont encadrés par un kinésithérapeute ».

Les adhérents se retrouvent tous les jeudis entre 17 h et 19 h.

Les premiers exercices sont réalisés en post-réhabilitation respiratoire, dans un cadre médical, et l’enjeu est de continuer ensemble à faire de la gymnastique et de l’endurance. « Au bout de trois mois, les bienfaits acquis de la prise en charge disparaissent et il faut continuer à les entretenir », précise-t-il.

A l’hôpital, les malades peuvent donc faire de l’exercice sans se ruiner dans une salle de musculation. « Les problèmes financiers font aussi partie du handicap », ajoute Thierry Paquet, lui-même insuffisant respiratoire, maladie reconnue comme professionnelle.

L’association est encore peu connue à Dieppe. Il reste beaucoup de choses à faire. Les pathologies peuvent être différentes comme la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) mais aussi l’apnée du sommeil.

Outre les exercices dans les locaux de l’hôpital, le président aimerait développer des activités à l’extérieur et même créer des petits événements sportifs. « Grâce aux exercices, j’ai pu participer à une épreuve de cyclotourisme de 46 km, à Hyères, confie-t-il. Je ne pensais pas pouvoir le faire. Il y avait des gens d’Australie, d’Amérique. »

(Article de Camille LARHER paru le 22/01/2017 dans « Les Informations Dieppoises »)

AAIRN Dieppe

Les coaches, Victor et Audrey, et trois participantes dans les locaux de l’hôpital de Dieppe.